Mésopotamie : Histoire de l' écriture 

Mon thème actuel est le fruit de plusieurs mois de recherches associés au suivi des cours de l' UNIA (Université Inter-Age) de NICE.

Du pictogramme au cunéiforme

C'est en suivant les cours de civilisations des conférenciers de l'Université Nice Inter-Age que j'ai découvert la civilisation et mythologie sumérienne. Ils nous ont laissé en héritage l'écriture, la roue et bien d'autres choses encore.

 

Les premiers pictogrammes gravés dans l'argile remontent aux environs de - 4800 ans avant JC.  Son évolution en cunéiforme, à partir de - 2900 ans avant JC,  se fera sur des tablettes d'argile avec la découverte du calame utilisé par les scribes.

Cette écriture abstraite n'est comprise que par des scribes. Elle durera 3000 ans, permettra des échanges commerciaux, sera adoptée par tous les pays voisins et s'écrira dans leurs langues.

 

Environ 1000 ans avant notre ère, elle sera l'équivalent de notre latin pour ensuite disparaitre avec la chute de Babylone et la disparition des scribes. Oubliées les listes divines, la Cosmogonie...les origines du monde vues par les sumériens. Oubliés les premiers textes mythologiques, le mythe de Gilgamesh, le déluge avec Utanapichtim , ou Atrahasis,  que l'on retrouvera bien plus tard sous le nom de Noé.

 

De nombreux textes traduits attestent que bon nombre sont à l'origine de l'ancien testament. Surprenant !

 

J'ai eu envie, de montrer ces tablettes d'argile, d'illustrer leur contenu, vous faire découvrir ces civilisations disparues, leurs mythologies... de remonter le temps, de l' invention de l' écriture en Mésopotamie jusqu'à la fin du cunéiforme, où elle fut remplacée par l'Araméen. .

L' Invention de l' écriture

 L'historien  Samuel Noah Kramer disait : "l'histoire commence à Sumer".  Sumer  veut dire entre les deux fleuves, le Tigre et l'Euphrate. Cette  région appelée le  "croissant fertile", est située dans le Sud de l'Irak actuel où l'homme s'est sédentarisé grâce à une graminée : l'épeautre, 8000 ans avant JC.  C'est là que l'écriture cunéiforme Sumérienne, Akkadienne...  Babylonienne, a permis le commerce et la communication.   Au V ème millénaire, ces hommes utilisent l'argile   pour sceller des vases et autres contenant des marchandises puis y ajouteront une "signature" sous forme d'empreintes gravées sur de petits sceaux de forme cylindrique (les sceaux cylindres). Vers le  IV millénaire, ils inventent le calculi (boule creuse d'argile dans laquelle étaient glissées des petites pièces indiquant la nature des biens, les quantités...) qui sera remplacé  3300 av JC par de l'argile à plat, en tablette, où seront gravés avec un calame des pictogrammes  (des " signes-images ", puis des idéogrammes "signes -idées "....puis des " signes-sons "). Les signes vont ensuite changer de sens  pour devenir une écriture cunéiforme (en forme de clou).

 

Les scribes ont adapté l'écriture cunéiforme à plusieurs  langues et dans de nombreuses régions voisines, pour aboutir des siècles plus tard à des alphabets (Ougarit , Phénicien....). Elle sera utilisée dans tout le Proche Orient.

 

Des cités états puis des  civilisations entières sont passées... puis ont disparu.

La chute de Babylone et la disparition des scribes  ont fini par en effacer toutes traces.   Il a fallu des années pour comprendre et traduire les textes tracés sur des tablettes d'argile.

 

les Sites visités et recommandés : 

http://www.louvrelens.fr

http://www.ezida.com    

http://www.alphabets.org

http://www.louvre.fr/departments/antiquités-orientales

http://www.herodote.net

Près de 3000 ans d'histoire sur des tablettes d'argile disparues avec Babylone, puis oubliées.

Les découvertes archéologiques en Egypte ont ouvert la voie et le travail de nombreux chercheurs sur les régions de l'Iran et Iraq (ancienne Mésopotamie) a abouti à la compréhension de ces écritures complexes et à son antériorité.

J'ai voulu mettre en valeur ces tablettes, ces écritures par mon interprétation en  images. Au plus près de la traduction que nous en avons, j’y ajoute une touche visionnaire, telle que j’imagine l'histoire de ces civilisations disparues qui sont à l'origine de notre écriture, de nos lois, de nos croyances et de nos religions. Pour ne pas les oublier à nouveau !

 

Références bibliographiques :

" La glyptique mésopotamienne archaïque" de Pierre Amiet

" L'Orient ancien et nous" de Bottéro, Herrenschmidt et Vernant

" Et il y eu un esprit dans l'homme" de Faivre, Lion et Michel 

Contact

Anne Marie Da Costa Lima

Artiste Peintre - 06 Nice

Téléphone : 06 22 40 49 19

 

Emails :

anne-marie@da-costa-lima-artiste-peintre.com

 

dacosta2222@gmail.com

 

Ou contactez-nous directement en remplissant notre formulaire.

Actualité

Thème actuel :

Rêves et Cunéiforme

 

De l'origine de l'écriture à la chute de Babylone

Histoire des civilisations disparues de la Mésopotamie.

 

Mécène

399 Route des Crêtes 

06906 SOPHIA ANTIPOLIS

 

Mécénat de NOEVA :

Salon ART TENTATION

Citadelle de Viillefranche sur mer

 



Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Da Costa Lima Artiste Peintre